17/05/2015

Emouvantes funérailles pour Jean-Marie Valkeners, salué par le HC Herstal sur l'air de La Pitchouli

C’est accompagné de ses fils Hervé et Johan, de ses amis Marianne, Luc et René, de nombreuses personnalités politiques et sportives et d’une foule immense que « l’ami Jean-Ma » a fait son dernier voyage, escorté par quatre corbillards fleuris, ce samedi matin, à l’église Sainte-Marie d’Ans Plateau, puis au cimetière d’Alleur.


Sur le cercueil de Jean-Marie Valkeners, sa photo et le drapeau de la province de Liège.

Photos : Thomas Van Ass

Sur le cercueil de Jean-Marie Valkeners, sa photo et le drapeau de la province

Plusieurs centaines de personnes ont tenu à saluer une dernière fois la mémoire de Jean-Marie Valkeners, ce samedi matin, lors de ses funérailles organisée à Ans, sa commune. Une cérémonie émouvante, avec la voix sublime de la soprano Jasmine Daoud, s’est tenue à Sainte-Marie, une église grande mais pas assez, encore, pour contenir la foule des proches et amis de « Valke », emporté lundi, à l’âge de 57 ans, des suites d’un cancer du rein contre lequel il se battait depuis l’automne dernier.

Les funérailles, bien qu’officielles et organisées avec le protocole de la Province de Liège dont Jean-Marie Valkeners était conseiller, étaient, avant tout, placées sous le signe de l’amitié. L’ami « Jean-Ma » salué par son bourgmestre Stéphane Moreau et le député provincial André Gilles au funérarium d’Alleur, puis à l’église par son ami Luc Tosquin, l’Ansois Henri Remiche, son amie Marianne Grella et son médecin jusqu’aux derniers moments, Régis Radermeckers. Le cercueil était recouvert du drapeau de la Province et d’une photo du défunt.

Parmi le public, le bourgmestre de Liège Willy Demeyer, Katty Firquet, Michel Firket, le bourgmestre de Seraing Alain Mathot, les membres du Collège d’Ans et des conseillers communaux collègues du défunt, qui était également président de la Société de Logement du Plateau. Mais aussi d’autres personnalités publiques comme les frères D’Onofrio, Bob Claes du Standard ou encore le footballeur Axel Lawarée.

Tous ont rendu hommage à l’homme, bien avant le politique et le professionnel des relations publiques pour Voo qu’il était aussi.

«  Le roi de nos coeurs, Valke l’épicurien, l’homme de toutes les fêtes  ». «  La grande gueule  », «  l’authentique au grand coeur  », tellement «  sensible  », le «  donneur d’amour en vrac  ». «  Une sorte de diva  », à «  l’intelligence pertinente, hors-normes  ». Le perfectionniste qui aurait pu faire sienne la maxime du Che : « Soyons réalites, exigeons l’impossible ». Et de rappeler quelques anecdotes aussi, comme celle du «  Cécémel dans le rhum  » et les souvenirs d’un voyage épique avec le Standard en Ukraine, où « Jean-Ma » avait entre autres tenté d’apprendre la chanson « La Pitchouli », qui lui tenait tant à coeur, à quelques autochtones.

Après « L’été indien » de Joe Dassin et La Brabançonne, c’est sur l’air de La Pitchouli, son hymne, entonné par ses amis du HC Herstal, que le cercueil a rejoint le corbillard devant l’église. Les handballeurs Thiam Dino, Jean-Marc Casini, Thierry Finet, Samuel Van Looy et Lionel Sacasin, les larmes aux yeux, voulaient ainsi rendre hommage à celui qui «  nous a tous vu grandir  », soulignait Thiam.

Après l’inhumation dans l’intimité au cimetière d’Alleur, les dernières volontés de « Jean-Ma » ont été respectées, avec une fête en son honneur organisée à l’athénée royal d’Alleur.

14/05/2015

Ouverture d'un registre de condoléances à la Mémoire de Jean-Marie Valkeners à Ans

JMV4.jpgSuite au décès de Monsieur Jean-Marie Valkeners, Conseiller communal et provincial ce 11 mai, Stéphane Moreau, Bourgmestre d’Ans, ainsi que les membres du Collège communal, ont décidé de mettre à la disposition du public, un registre de condoléances.

Celui-ci sera accessible, au sein de l'Administration communale d'Ans, esplanade de l'Hôtel communal, 1, ce vendredi 15 mai de 8h30 à 12 h et de 14 h à 16h.

12/05/2015

"Valke" a pris le grand large

 

JMV 2.jpgC'était l'automne dernier. Depuis, Jean-Marie Valkeners n'avait eu de cesse de se battre contre la maladie, affrontant la chirurgie puis les chimios. Mais le cancer a fait chemin et l'a finalement taclé à l'aube, dimanche. Il n'avait que 57 ans.

L'Alleurois laisse deux grands fils, Johan et Hervé, et des dizaines d'amis sous le choc. L'homme était convivial, généreux, proche de tous, et de toutes les fêtes. Une 'grande gueule' certes, explosif parfois, mais un ami fidèle. Indéfectible. Et un visionnaire aussi. Diplômé en Histoire de l'ULg, Jean-Marie Valkeners avait mis son audace et sa créativité au service de Nethys (Tecteo), ficelant pour Voo de jolis contrats avec le Standard, le RFCL, le OldClub de Liège en hockey, Liège Basket, mais aussi Liège-Bastogne-Liège ou encore le Tour de France.«Quand je suis arrivé à l'ALE, je l'ai engagé assez vite. Il savait tout faire», confie Stéphane Moreau, «son» bourgmestre à Ans et ami. «C'était un excellent négociateur, toujours au top. Personne ne vérifiait son travail, pas besoin: il était le plus fort dans son métier!

C'était quelqu'un de très intelligent derrière son côté rigolard et un grand bosseur même s'il avait l'air d'être en goguette. En réalité, il était en représentation et il travaillait, sept jours sur sept. Et il a continué à bosser sur son lit d’hôpital, jusqu’à il y a quelques jours encore… Je nous revois encore faisant la fête à Séville avec le Standard en octobre. Il était en super forme, le cancer n’avait pas encore été décelé. La vie peut basculer en six mois…

Ex-président du Handball Club de Herstal, « Valke » avait lui-même été champion de Belgique dans sa jeunesse. «  Pendant son service militaire, il quittait la caserne en semaine pour aller aux entraînements  », raconte Luc Tosquin, président de l’USC d’Awans et ami proche.

Jean-Marie Valkeners rêvait de voir le match Belgique-Chypre il y a quelques jours à Herstal, mais il était trop jean-marie valkeners,nethys,stéphane moreau,décès,condoléances,standard,cécile vrayennefaible selon ses médecins.

« Jean-Ma » repose au funérarium Foret à Alleur (rue Reine Astrid), où les visites sont souhaitées à partir de mercredi de 17 à 19h, jeudi de 16 à 19h et vendredi de 17 à 19h. Les funérailles officielles, communales et provinciales, auront lieu samedi, à 10h30, en l’église Sainte-Marie d’Ans Plateau, suivies de l’inhumation au cimetière d’Alleur.

Article : Cécile Vrayenne