26/04/2016

La Doyenne à Ans

doyenne 2016.jpgUne 102ième édition disputée dans des conditions dantesques qui arrivait, dimanche 24 avril, rue Jean Jaurès.

Ils furent courageux ces coureurs et même, dans une moindre mesure, les spectateurs qui ont affronté des conditions atmosphériques particulièrement difficiles. Un Liège Bastogne Liège d’anthologie qui déjà, de par ses difficultés, fait souvent la part belle aux authentiques champions a donc révélé cette année un vainqueur moins titré avec le Néerlandais Wouter Poels . Ce dernier a disposé au sprint du Suisse Albassini et du Portugais Rui Costa à l’issue d’une course particulièrement éprouvante.

Une organisation difficile donc mais qui a aussi mis en lumière la parfaite collaboration entre les différents acteurs de terrain et ne dit-on pas que c’est dans la difficulté que l’on voit les maîtres.

Et, pour conclure, nous citerons le Directeur de l’épreuve Christian Prudhomme : « Tous les courageux qui sont venus à bout de cette épreuve méritent un grand coup de chapeau ».

Nul doute que de là-haut, Arsène Vanhaeren, a apprécié le spectacle.

A l’année prochaine…

Les commentaires sont fermés.