19/06/2015

Les communes d’Ans et Saint-Nicolas, le parquet de Liège, ainsi que plusieurs maisons de repos de l’entité ont signé ce vendredi 19 juin, un protocole de procédure en cas de disparition de seniors

IMG_4488.jpg

Les communes d’Ans et Saint-Nicolas, le parquet de Liège, ainsi que plusieurs maisons de repos de l’entité ont signé ce vendredi 19 juin, un protocole de procédure en cas de disparition de seniors. 


En cas de disparition, les premières minutes sont déterminantes…

C’est la raison pour laquelle, un protocole a été mis pied par la Police et plus particulièrement par la Cellule Nationale Personnes Disparues. Une personne âgée, souffrant d’Alzheimer, ou tout simplement sous médicaments ou désorientée peut très vite se mettre en danger.

Ce protocole implique notamment de prévenir la Police après 20 minutes de disparition et de prévoir notamment au niveau des maisons de repos, des fiches signalétiques des pensionnaires à risques.

S’ajoutent à cela des fiches de contacts et des procédures ainsi que des conseils de techno-prévention à travers des portiques, des caméras etc… Stéphane Moreau, le Bourgmestre d’Ans a avec beaucoup d’attention signé ce protocole qui implique une collaboration étroite entre les services de Police fédérale et locale, le Parquet de Liège et les Maisons de repos locales.

Il faut savoir qu’à Ans, une attention particulière est prêtée au 3ième Age. Il suffit pour cela de voir les multiples initiatives tous azimuts qui sont prises en la matière. 


Actuellement plus de 900 maisons de repos ont souscrit au projet à travers la Belgique. La présentation de ce projet ainsi que la signature du protocole a eu lieu en présence de Madame Radoux, Substitut au Parquet de Liège, d’André Jamers, Commissaire divisionnaire Chef de la Zone Ans-Saint-Nicolas et de plusieurs policiers impliqués dans le projet, et bien évidemment de plusieurs responsables de maisons de repos.

Les commentaires sont fermés.